4 Soeurs Piégées Ch. 01

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

69 Position

4 sœurs piégées Ch 1

Deceived Sisters 1

Coulybaca / MercySlayer

***************************************

Droits d’auteur 2002 MercySlayer

Vous pouvez poster librement cette histoire sur des sites non-commerciaux ou sur la partie gratuite de sites commerciaux.

Vous ne devez pas dénaturer le texte ni omettre les informations concernant l’auteur.

Je vous remercie d’accepter ces conditions.

****************************************

Jeannette et ses trois sœurs préparaient leur virée à Atlantic-City depuis de longs mois.

Elles avaient épargné la moindre pièce pour s’assurer qu’elles pourraient s’offrir une nuit entre filles lorsqu’elles se trouveraient à Atlantic-City.

Comme elles seraient entre elles, sans leurs hommes, ils ne pourraient pas se montrer jaloux et elles pourraient allumer et provoquer les mâles autant qu’elles le voudraient.

Les trois autres étaient d’accord et elles pénétrèrent dans un hôtel pour retenir leurs chambres, Jeannette sentait les yeux des mâles assis dans le hall évaluer sans vergogne leurs charmes.

Agée de 38 ans, Jeannette était la plus vieille des 4. Elle entretenait son corps et avait choisi de porter un fin chemisier qui moulait sa poitrine.

Comme elle ne portait pas de soutien gorge, on devinait facilement le contour des deux collines jumelles et de leurs aréoles plus sombres au travers du fin tissu rouge.

Jennifer avait 35 ans et n’était pas plus conservatrice que sa sœur. Elle portait une jupe en cuir très courte qui lui couvrait tout juste les fesses.

Les bas noirs qu’elle portait galbait les longues jambes de Jennifer. Jennifer avait choisi un chemisier en soie blanche, elle avait une opulente poitrine qu’elle maintenait dans un soutien-gorge 90 bonnets D, elle était un peu rondelette.

Lisa n’avait que 30 ans et la même taille que Jeannette mais son tour de poitrine n’était qu’un 90 B, elle était assez timide et s’habillait de façon plus conventionnelle.

Emme portait une jupe noire à hauteur de genoux et un chandail blanc.

Elles taquinaient souvent leur dernière sœur, Lisa la surnommant “la femme du prêcheur”, mais elle avait promis de porter une tenue sexy pour cette nuit entre filles.

Ma plus jeune et la plus aventureuse s’appelait Heather, à 28 ans elle était la plus grande des 4 et n’avait aucune inhibition.

Elle portait elle aussi une jupe de cuir, mais rouge et ne portait pas de bas.

Heather montra à ses sœurs la ficelle de son thong qui lui entrait dans la raie du cul, et elle n’hésitait pas à ouvrir en grand les cuisses pour que les hommes puisent distinguer clairement le “V” rouge qui couvrait ad minima son entrecuisse.

Elle portait un corsage boutonné dont elle laissait les 4 premiers boutons ouverts pour exhiber ses nibards du 90 B.

Ses nichons étaient très bien galbés et semblaient plus opulents qu’ils ne l’étaient en réalité.

Son corsage déboutonné ne couvrait que partiellement ses miches.

Les 4 sœurs retinrent leurs chambres et prirent l’ascenseur pour gagner leurs chambres communicantes, toutes excitées à l’idée de sentir les regards des hommes qu’elles croiseraient lors de leur “nuit entre filles” s’appesantir sur leurs charmes.

Elle se taquinaient les unes les autres, traitant Heather de petite pute tandis qu’Heather traitait Jeannette de “femme mariée incapable de savoir quoi faire avec un véritable mâle”.

Elles arrivèrent enfin à leurs suites, s’accordèrent le temps de se rafraîchir rappelant à Lisa sa promesse, elle devait se retrouver une heure plus tard pour se rendre dans un club.

Heather entra dans la chambre de Lisa et siffla en la voyant émerger de la salle de bain portant une jupe bleue marine qui moulait étroitement ses fesses.

Heather ne parvenait pas à croire que Lisa porte un corsage transparent sans soutien-gorge. Son corsage était du même ton bleu clair que sa jupe mais ses miches étaient clairement visibles au travers du tissu arachnéen.

Pas si prude que ça… Commenta Lisa alors qu’elles se rendaient dans la chambre voisine à la rencontre des deux autres sœurs.

Jeannette et Jennifer étaient impressionnées, Leurs deux cadettes exhibaient leurs charmes de façon fort provocante, elles avaient trouvé le moyen d’accentuer leurs atouts.

Jeannette et Jennifer faisaient beaucoup moins que leur âge, la beauté de leurs miches les rajeunissait fortement.

Les 4 sœurs riaient en chœur en pénétrant dans le bar, leurs tenues sexy provoquaient les réactions attendues : les yeux de tous les mâles présents s’étaient braqués sur eux.

Elles n’avaient pas à payer leurs consommations et s’amusaient considérablement à allumer leurs admirateurs.

Elles cherchaient à toujours garder l’œil les unes sur les autres, mais avec la troupe d’hommes qui les encerclait, c’était assez difficile.

Tout en repoussant les mains de son partenaire de ses fesses, Jeannette surveillait ses 3 sœurs.

Jennifer se débattait pour les mêmes raisons entre les mains de son danseur, alors que Lisa et bursa escort Heather étaient assise dans l’ombre avec leurs partenaires.

Jeannette voyait que le partenaire de Lisa tentait de lui palper les nibards alors que celui d’Heather cherchait à glisser une main sous sa jupe.

Ces attentions étaient extrêmement flatteuses pour une femme mariée ayant une vie professionnelle affirmée, et durant une pause elles repoussèrent leurs prétendants et se réunirent autour d’une table.

Réjouies, elles se contaient les unes aux autres leurs aventures lorsqu’un séduisant noir s’approcha d’elles une camera en mai.

Il leur proposa de les prendre en photos pour 5 dollars la série, dont une de leur petit groupe.

Il précisa qu’il s’appelait Devon et qu’il travaillait dans leur hôtel.

Les sœurs pensaient que cela ferait de bons souvenirs et elles le payèrent pour une série de photo. Il les avisa qu’il serait de retour d’ici une petite demi-heure avec leurs photos, il les abandonna sur ces mots.

Lors de la pause suivante Devon revint les rejoindre, leur donna meurs photos, et demanda s’il pouvait leur faire plaisir.

Elles déclinèrent son offre et avant qu’il ait le temps de leur répondre, elles acceptèrent l’invitation à danser de quatre hommes.

Devon les suivit du regard alors qu’elles gagnaient la piste de danse et versa alors une poudre blanche dans leurs consommations.

— C’est vraiment trop facile, ces petites putes provinciales sont tellement stupides! Pensait Devon au fond de lui-même.

Les 4 sœurs dansèrent et allumèrent leurs partenaires jusqu’environ 2 heures du matin.

Heather leur révéla qu’elle avait donné son string à l’un de ses danseurs et le leur prouva en se troussant jusqu’à la taille exhibant sa chatoune fraîchement rasée.

Elles étaient toutes 4 bien éméchées et Lisa concéda que son partenaire lui avait sucé les tétons au coin du bar.

Jennifer s’était montrée bien plus prude en autorisant seulement son danseur à lui palper les nichons au travers de son corsage.

Elles furent toutes trois ébahies lorsque Jeannette leur révéla qu’un de ses partenaires avait glissé ses doigts dans sa petite culotte et qu’il lui avait titillé habilement le clito ce qui lui avait déclenché un succulent orgasme.

Bien que mariées les deux aînées avaient décidé que tant qu’elle ne ferait l’amour avec personne elles pouvaient jouir de tous les autres plaisirs que leurs partenaires pourraient leur dispenser.

Elles étaient toutes 4 éreintées et quittèrent le bar vers 2 heures 30 pour regagner leurs suites.

Elles étaient toutes 4 sous l’emprise de la drogue que Devon leur avait fait prendre à leur insu, cette dernière commençait à agir franchement.

Elles étaient inconscientes d’être suivie par quelqu’un qui demeurait dans l’ombre.

Devon les avait observées toute la nuit, s’assurant qu’elles vidaient bien leurs verres trafiqués.

Il les suivit carrément jusqu’à leurs chambres.

Devon savait que son plaisir allait seulement débuter le lendemain matin alors qu’il inscrivait le numéro de leurs chambres avant de rejoindre son appartement.

Une fois rentré chez lui il sortit le film de son appareil photo les développa et tira des clichés, puis il commença à préparer des montages, collant le visage des 4 sœurs sur les corps de femmes entièrement nues engagées dans différents actes sexuels.

Son acolyte, le barman, l’aidait préparer ces fakes que les 4 jeunes femmes ne pourraient pas repousser de prime abord.

-Ces petites putes provinciales sont tellement stupides! S’amusait-il en terminant le faux concernant Jeannette.

On la voyait agenouillée, nue taillant une somptueuse pipe à un noir tandis qu’un autre l’enfilait par derrière.

-Si stupides! Répéta-t-il.

Il scrutait attentivement les photos des suites qu’avaient retenues les jeunes femmes et était ravi de constater que les faux s’avéraient criants de vérité.

Devon termina sa tâche et imprima les photos des 4 sœurs avant d’admirer son oeuvre.

-Si stupides, que c’en était si facile! Pensait-il en son fort intérieur.

Jeannette entendit vaguement quelqu’un frapper à sa porte, cela la réveilla à peine.

Elle était en plein brouillard et cherchait à retrouver ses marques.

Jennifer gisait entièrement nue, au-dessus des couvertures dans le lit voisin, ce lui remit les pieds sur terre.

Elle jeta alors un oeil sur son cadran de montre tout en remontant le couvre lit sur Jennifer et en enfilant une robe de chambre pour aller répondre à la porte.

Il était presque 21 heures.

-Nous avons dormi tout ce temps! S’esclaffa-t-elle

-Que c’est-il donc bien passé la nuit dernière?

Elle ouvrit la porte et se retrouva en présence d’un colosse noir qui se tenait dans l’entrebâillement, il lui sembla relativement familier, mais elle n’était sure de rien.

-Puis-je vous aider? L’interrogea Jeannette, c’est alors qu’elle vit qu’il était suivi d’un autre homme.

-Toi et tes putes de sœurs vous allez vous habiller, il est temps bursa escort bayan d’aller travailler! Devon mettait en oeuvre son plan, il attendait sa réaction une photo prête dans sa poche.

-Pardon! S’exclama Jeannette prête à reclaquer la porte sur les deux intrus qui venaient l’insulter dans sa chambre.

C’est alors que le noir sortit une photo d’une femme nue de sa poche et lui colla sous les yeux.

Jeannette écarquilla ses yeux : il s’agissait d’Heather, elle était visiblement en train de se faire baiser.

-Allez prend-là… Vous étiez tous les 4 drôlement chaudes la nuit dernière! Poursuivit Devon menaçant.

Jeannette prit la photo en main et hébétée, l’observa attentivement.

Heather était nue à moitié emmanchée sur la grosse bite d’un colosse noir, qui tenait ses nichons à pleines mains.

Elle paraissait se trouver dans la chambre qu’elle partageait avec Lisa à en juger par l’arrière plan.

-Que voulez-vous? Le questionna-t-elle incapable de détourner les yeux de la photo.

Devon savait maintenant que son plan marchait

-j’en ai bien d’autres… Laisse-nous rentrer, toi et tes sœurs vous êtes dans une drôle de galère!

Machinalement Jeannette enleva la chaîne de la porte et les laissa entrer tous deux, Jennifer dormait toujours, elle resserra sa robe de chambre autour de sa taille.

-Où sont tes deux sœurs? L’interrogea Devon

-Qui êtes-vous? Lâcha enfin Jeannette extrêmement inquiète.

Devon expliqua qu’il vendait les charmes de certaines filles à ses clients, puis il lui présenta Jimmy.

-C’est le barman du bar où vous êtes allées, il veut discuter de la facture que vous avez laissé la nuit dernière… Lui expliqua Devon.

Jeannette fixait toujours avec horreur la photo qu’elle avait en main, malgré tous ses efforts elle ne parvenait pas à se rappeler ce qui s’était passé la nuit dernière.

Devon lui tendit 3 autres photos.

Jeannette avala sa salive et porta la main à sa bouche en voyant Jennifer liée sur son lit, sur le ventre, vigoureusement enculée par un noir.

La photo suivante mettait en scène Lisa, nue, agenouillée, elle avait une bite dans chaque main, visiblement ses deux partenaires venaient de gicler sur sa poitrine couverte de filets glaireux.

Jeannette s’assit et regarda une photo d’elle, elle aussi à genoux, une grosse bite noire enfouie dans sa foufoune, la bouche grande ouverte pour en accueillir un autre, ses nichons pendant sur son torse. Elle se mit à sangloter hystériquement alors que Jennifer commençait à remuer. C’était au tour de Jimmy d’intervenir.

-Vous avez loué l’hôtel entier pour un peu plus de 6.000 $ la nuit dernière, ce qui incluait la fourniture d’hommes… Expliqua Jimmy à la malheureuse Jeannette qui pleurait toutes les larmes de son corps.

Elle cherchait à se reprendre et à réfléchir à ce qui avait bien pu se passer.

Elle se rappelait vaguement qu’elles s’étaient touts 4 vêtues de façon fort provocante, qu’elles avaient dansé avec de nombreux partenaires, mais le reste restait opaque. Devon voyait son énorme confusion se peindre sur son visage, sans aucun doute la drogue ingérée avait bien opéré.

-Que voulez-vous? Balbutia Jeannette en faisant signe à Jennifer de la rejoindre sur le sofa.

Jennifer était entortillée dans le couvre lit lorsqu’elle lui demanda ce qui se passait en s’asseyant à coté d’elle.

Dès qu’elle vit les photos elle se mit à sangloter tout autant que sa sœur.

-Fermez la salopes… Leur intima Devon

-Allez me chercher vos deux sœurs, vous avez du boulot pour ce soir!

Et Jimmy ajouta :

-Ouais, il est temps de penser à régler votre facture!

Jeannette se dirigea lentement vers la porte communiquant avec la chambre adjacente et l’ouvrit.

Heather et Lisa étaient étendues en travers de leurs lits, Heather entièrement nue, et Lisa avec sa courte jupe tire-bouchonnée autour de sa taille.

Devon pénétra dans la chambre avec elle et ordonna aux deux filles de se lever.

Heather chercha à cacher ses charmes et Lisa repoussa sa jupe sur ses cuisses, mais Devon leur enjoignit de gagner rapidement l’autre chambre.

Heather cacha ses nibards d’une main et sa foufoune de l’autre, Lisa fit de même pour ses nichons. Et elles suivirent lentement Jeannette dans la chambre où Jennifer contemplait toujours ces maudites photos.

Heather et Lisa s’assirent toutes deux sur le lit et Jennifer leur tendit les photos.

-J’en ai plein d’autres si vous voulez les voir! S’esclaffa Devon hilare.

Heather le regardait furieuse alors que Lisa se mettait à pleurer avec ses deux autres sœurs.

-Pire encore! Commença Jeannette,

-Nous avons loué la totalité de l’hôtel pour un peu plus de 6.000 $ que nous ne possédons pas! Sur ce, Jeannette se remit à pleurer.

Devon lança une mallette sur le lit.

-Vous allez devoir gagner le fric pour nous payer mes salopes, mais tout d’abord, on va vous baiser, puis vous irez au turf!

Il ouvrit alors la mallette et en sortit des fringues féminines.

-Voilà escort bursa les tenues que vous porterez, mais tout d’abord on vous essaye, qui est volontaire?

Heather éclata de rire en lui répondant que ses suggestions étaient ridicules, elle lui ordonna ensuite de quitter leur chambre.

Devon pensait que sa bravoure était feinte et il sortit d’autres photos de sa poche qu’il lança sur le lit.

-C’est d’accord, on s’en va… Mais ces photos seront envoyées à vos maris et patrons! Puis il ajouta

-Allez viens Jimmy, je suppose que ces salopes savent ce qu’elles font.

Sur ces mots, ils se dirigèrent de concert vers la porte.

-Attendez! Hurla Jeannette décomposée, et elle rassembla ses sœurs autour d’elle.

Elle argumenta qu’il ne s’agissait que d’une nuit et que celà effacerait tout, et que personne ne le saurait.

Heather s’obstinait à refuser, Jeannette lui tendit 2 photos d’elle. Elle baissa la tête et la hocha affirmativement, Lisa et Jennifer donnèrent aussi leur accord.

-C’est d’accord nous ferons ce que vous voudrez… Concéda Jeannette.

-C’est bon, mais pour l’instant je veux savoir qui se porte volontaire pour se faire baiser… Rétorqua Devon

-Et puis après tout je te veux toi! Et il pointa son doigt sur Jeannette.

-Je prendrai la petite… Ajouta Jimmy désignant Heather

-En outre elle est déjà à poil!

Les mâchoires d’Heather et Lisa leur en tombèrent alors qu’Heather s’informait de l’endroit où il voulait la posséder.

Devon désigna du doigt le lit et lui intima d’enlever sa robe de chambre.

-Beaux tétons! Commenta Devon alors que la robe de chambre de Jeannette chutait au sol, elle s’empourpra sous les regards concupiscents des deux hommes.

-Et maintenant vous deux à genoux et penchez-vous sur le lit.

Jeannette et Heather s’agenouillèrent face à face de chaque coté du lit et se penchèrent en avant, leurs miches reposant sur les draps.

Jeannette tremblait de peur alors qu’Heather se mordait les lèvres d’appréhension.

-Quant à vous deux à poil et agenouillez-vous à leurs cotés, on ne veut pas les engrosser aussi giclera-t-on dans vos bouches!

Lisa commença à pleurnicher alors que sa jupe tombait au sol, Devon lui prit les bras et la disposa à genoux à coté de Jeannette.

Bien que choquée Jennifer imita Lisa et se posta à coté d’Heather sans dire un mot.

Jeannette regardait Jimmy baisser la fermeture éclair de sa braguette et sortit une mentule d’au moins 23 centimètres de long.

Heather quant à elle avala sa salive en voyant la taille de la bite de Devon qui pointait sur le cul nu de Jeannette.

Elle supposa qu’elle faisait 30 bons centimètres de long pour un diamètre de 8 centimètres. Heather ne parvenait pas à détourner les yeux de ce monstrueux épieux et de l’énorme gland disparaissant petit à petit dans la foufoune de Jeannette.

Jeannette gigota des hanches en cherchant à se relaxer, sa fente était sèche comme le désert de Gobi et Devon luttait pour introduire son massif engin entre les lèvres de sa chatoune rétive.

Jeannette fermait étroitement les yeux, grognant et couinant alors que la massive tête de noeud disparaissait dans sa caverne distendue, Devon donnait de puissants coups de boutoir enfouissant sa bite dans les tréfonds de sa chagatte endolorie.

Ses burnes vinrent frapper contre les lèvres de sa cramouille alors qu’il commentait :

-Elle aura besoin d’être élargie!

Devon se mit à coulisser dans sa chatoune douloureuse, Jeannette ouvrit les yeux pour voir Heather baisée sans merci par Jimmy.

Mais à sa grande surprise Jeannette ne grognait pas, elle gémissait en se pourléchant les babines, yeux à demi-fermés, semblant se réjouir d’être abusée.

Ma salope est trempée de mouille… Commenta Jimmy pour Devon alors qu’ils continuaient tous deux à baiser les deux sœurs disposées face à face.

Jennifer avait les yeux rivés au sol, cherchant une façon de se tirer de cette galère tandis que Lisa continuait à sangloter à la vue de la monstrueuse bite de Devon coulissant dans la moule de sa sœur.

Lisa braqua ses yeux sur Heather juste à temps pour la voir mordre ses lèvres alors que des gémissements de jouissance trahissaient son orgasme.

Jeannette le vit aussi et luttait pour comprendre comment sa sœur pouvait avoir du plaisir à se faire violer.

C’est alors que Jimmy extirpa sa bite de la chatoune d’Heather et empoigna la tête de Jennifer pour la lui fourrer couverte des secrétions intimes de sa sœur en pleine bouche s’enfouissant profondément dans son arrière-gorge.

Avant même qu’elle puisse réagir elle sentit le premier jet de foutre lui tapisser l’arrière-gorge. Jennifer toussa, s’étrangla essayant de reculer la tête, mais en vain, Jimmy lui tenait fermement la tête contre son pubis et coulissait lentement dans sa bouche le temps qu’il tarisse ses burnes.

Heather était restée agenouillée, les yeux fermés jouissant des dernières secousses de l’orgasme qui venait de la terrasser brutalement.

Alors que JImmy essuyait sa bite dans la chevelure de Jennifer il tapota la croupe d’Heather la félicitant d’être un si bon coup.

Jimmy ordonna alors aux deux sœurs de s’asseoir sur le lit, mais ne les autorisa pas à se rhabiller.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir